7ème dimanche de Pâques

Commençons par écouter un chant: POURQUOI FIXER LE CIEL?

Auteur : Michel Scouarnec Compositeur : Jo Akepsimas


Homélie du 7ème dimanche de Pâques (proposée par Guy DELAGE sj)

Jean 17,1-11 « Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie »

Le passage d’évangile que nous venons d’entendre est répertorié dans la plupart des bibles sous le titre de « prière de Jésus ». Cette prière intervient vers la fin de l’évangile selon St Jean. Peu avant sa passion, Jésus s’adresse à son Père en lui demandant de le glorifier. Pour comprendre la portée de cette prière il faut déjà comprendre le sens du mot gloire.

Dans notre monde quelqu’un qui est au sommet de sa gloire c’est quelqu’un qui a atteint le sommet de sa réputation. Sa renommée s’étend au-delà des frontières de son pays ou de sa région. Il est considéré, reconnu, respecté, admiré par beaucoup. Il incarne la réussite économique le plus souvent. Il a acquis une fortune qui en fait rêver plus d’un. Si l’on devait faire le portrait de la gloire dans le monde d’aujourd’hui, ce serait un homme riche, puissant, couvert d’honneur et comblé de reconnaissance.

Il en va tout autrement de la gloire de Dieu que Jésus contemple dans cet évangile et pour laquelle il prie que nous puissions tous y prendre part. La gloire ici est la manifestation de la majesté, de la puissance, de la sagesse et de l’amour infini de Dieu. Elle nous révèle Dieu. Elle nous le révèle à travers le cosmos, l’infiniment grand comme l’infiniment petit ; elle nous le révèle à travers la vie sous toutes ses formes et dans toute sa diversité. Les créatures que nous sommes révèlent la puissance et la grandeur du Verbe de Dieu comme l’indique le prologue de l’évangile selon saint Jean.

Dieu révèle aussi sa gloire à travers les événements de l’histoire : quand il fit sortir les Hébreux d’Egypte et qu’ils traversèrent la mer rouge à pied sec, quand Jésus a changé l’eau en vin à Cana, quand il a ressuscité Lazare. Mais sa gloire n’est pas la manifestation d’une toute puissance telle que nous l’imaginons. Elle ne se déploie pas dans la force, ni à grand bruit et ne cherche pas à s’imposer ou à attirer l’attention pour susciter l’admiration. Elle se manifeste en s’offrant à ses disciples, en prenant, la veille de sa passion, entre ses mains du pain et la coupe de vin, en prenant la place de l’esclave pour laver les pieds de ses disciples.

Jésus révèle la gloire de son Père qui se fait petit pour demeurer en nous, pour agir et donner la vie par nous, pour nous transformer en lui. La gloire de Dieu est empreinte de délicatesse, d’humilité et d’abnégation. Jésus nous révèle la gloire du Père par ce qu’il dit et fait. Tout ce qu’il dit et fait il le reçoit du Père. Il agit en pleine communion avec lui. Par sa prière Jésus introduit ses amis dans la gloire de Dieu. Or ses amis ce sont ses disciples qu’il n’appelle plus serviteurs, mais amis. Et par notre baptême nous sommes ses amis. Nous aussi nous rendons gloire à Dieu dès lors que nous reconnaissons que toute beauté, toute bonté qui est en nous vient de Dieu lui-même. Nous devenons gloire de Dieu quand nous portons beaucoup de fruit. Les fruits en question portent le nom de tempérance, patience, humilité, bonté, douceur, persévérance, paix, joie et d’autres encore, mais aussi tout accroissement de foi, d’espérance et de charité. Nous devenons la gloire de Dieu quand nous faisons preuve d’humilité, de compassion par nos paroles, nos gestes, notre manière de vivre en société ou d’être avec les autres.

Demandons la grâce de partager ce que nous recevons : la gloire de Dieu pour que tout homme vive de l’amour de Dieu.


Prière universelle

Avec le Pape François nous fêtons les 5 ans de Laudato Si. La crise sanitaire actuelle nous fait prendre conscience de la beauté et de la fragilité de la création. Seigneur donne-nous la grâce de nous engager en faveur de la sauvegarde de ta création.

Pour les chercheurs de sens, pour qu’ils mettent leur confiance en toi, Seigneur nous te prions.

Pour tous ceux que les dégâts de la crise sanitaire va laisser au bord du chemin, pour que se multiplie les gestes de solidarité à leur égard et que nous cherchions tous ensemble à construire un monde plus juste, Seigneur nous te prions.

Pour notre communauté chrétienne qui n’a pas pu se réunir depuis plus de deux mois, pour qu’à la sortie de cette crise des liens de fraternité se reforment et affermissent notre vie ecclésiale, Seigneur nous te prions.


Tête du Christ de Rembrandt

Attitude

Pour prier, Jésus « leva les yeux au ciel » autrement dit il tourne son regard vers le Père qui est dans les cieux. Jésus n’est plus lié à un lieu particulier, mais il est désormais partout. A notre tour, pour prier, levons les yeux vers le Père et présentons lui le terreau de nos réalités humaines.

Point de méditation

Dans sa prière, Jésus dit à son Père : « ceux que tu m’as donnés… ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi ». Jésus est sorti du Père. L’Église « en sortie » voulue par le pape François s’inscrit dans cette dynamique. Il s’agit de sortir de chez soi pour aller à la rencontre des autres, notamment des plus pauvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.