HOMELIE PARTAGEE 3e DIMANCHE AVENT B.

“Mets ta joie dans le Seigneur”. Un chant pour célébrer cette invitation à entrer dans une joie vigilante.

Dimanche du Gaudete : « Soyez dans la joie : le Seigneur est proche !».

Introduction.

Tous les textes de cette liturgie sont un appel à la joie, à une joie vigilante pour bien préparer la Venue du Sauveur, son Avent (du latin ad-ventus). Une joie qui est ouverture à l’imprévu de Dieu, à sa nouveauté ; qui crée un espace pour accueillir la vie ; qui laisse l’Esprit-Saint élargir notre cœur et transformer notre vie. Alors nous pourrons fêter Noël en vérité, dans les circonstances concrètes de cette année, avec les limites dues à la pandémie.

Dans la 1ère lecture, Isaïe trace un portrait admirable de celui que Dieu « a consacré par l’onction » pour accomplir son œuvre de Salut. Nous y retrouvons aussi des accents du Magnificat de la Vierge Marie, ce cri de joie, repris comme Psaume. Isaïe nous appelle aussi à l’espérance, une espérance forte face à tout ce qui est mal et souffrance dans notre monde, face à la désespérance qui nous guette tous aujourd’hui. Cette espérance est offerte à tous les peuples et nous devons en être les témoins ! Grâce à demander…

Un homme est « venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière. Son nom était Jean », nous annonce l’Evangile (Jean 1, 6-8.19-28). Dieu a pris le risque de se faire introduire  par la parole d’un homme, dont le témoignage pouvait être rejeté. Jean-Baptiste présente ici le Christ comme celui qui vient, qui se tient déjà au milieu de nous et dont la manifestation est imminente. L’épître de Paul (2e lecture) nous dit comment préparer sa Venue dans notre vie de tous les jours.

Questions pour le partage.  Invitation à en choisir une personnellement, à partager.

  1. Noël est une fête en soi, intérieure d’abord : est-ce que j’ouvre mon cœur à la joie offerte par cette Venue imprévue de Dieu dans ma vie d’aujourd’hui, telle qu’elle est, à Sa lumière qui vient briller dans mes ténèbres ?  Comment ?…
  • Comment j’essaie de nourrir mon espérance et de la partager à ceux et celles que Dieu met sur ma route, présentielle ou virtuelle ?
  • Y a-t-il une phrase de l’épître de Paul qui me touche particulièrement ? Soit parce qu’elle me confirme dans ce que j’essaie de vivre, soit qu’elle m’interpelle…

Partageons librement, en veillant à :

  • Rester au niveau du partage (ce qui me touche personnellement), sans tomber dans la discussion d’idées ;
  • Ce que chacun-e puisse s’exprimer –s’il/elle le souhaite-, avant de faire un second tour (ne pas réagir à chaque prise de parole).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.